Pourquoi ai-je acheté une maison avant même d’acheter une télé ?

Posted by on Dec 23, 2016 in Faith, Finance | No Comments

fcb351d4-fd1a-4fda-b6f6-7677b58ab630

Puisque le voyage pour l’indépendance financière prendra plus de temps que vous ne le pensiez et sera plus difficile que vous ne l’imaginiez, le moins que vous puissiez faire est de «définir vos priorités», pendant cette Noël !

 

QUEL NOEL? PAPA NOEL!

Youpi, c’est encore Noël ! C’est l’une de ces fêtes d’anniversaire étranges où on ignore carrément celui est à l’honneur. Il est plus question des fêtards en lieu et place du concerné même de l’anniversaire.

L’une des raisons pour lesquelles il est plus question du Père Noel et non pas vraiment de Jésus-Christ, Dieu dans la chair né à Bethléem comme un bébé – c’est que «Noël est généralement une haute saison de vente pour les commerçants dans de nombreux pays du monde. Les ventes augmentent considérablement au fur et à mesure que les gens achètent des cadeaux, des décorations et des provisions pour célébrer la fête». Aux États-Unis, par exemple, on estime qu’un quart de toutes les dépenses personnelles se font pendant la période de Noël.

Le secteur du commerce en détail des États-Unis a généré plus de trois milliards de dollars américains pendant les congés de Noel en 2013. La valeur des aliments et des boissons achetés par les grands détaillants au Canada en décembre 2014 était de 4,6 milliards de dollars.

 

UNE CONFESSION

Voyons Noël 2014. La valeur des téléviseurs et du matériel audiovisuel achetés chez les grands détaillants au Canada en décembre s’est élevée à 543,2 millions de dollars! Sachez-le, je ne suis pas un grand fan de télévision ou d’écran géant. De toute ma vie, jusqu’à il y a à peine trois ans, je n’avais jamais acheté de télévision. Avant cela, chaque télévision en notre possession dans ma maison conjugale nous avait été offerte. Chose intéressante, pour moi, concernant les premiers téléviseurs que nous avons achetés avec notre propre argent, c’est que lorsque nous avons acheté notre maison en 2013, nous y avons trouvé deux téléviseurs écran plat installés dans la maison. D’ailleurs, c’était la deuxième maison que nous venions d’acheter dans deux différents pays.

 

UN CREDO

Pourquoi cet ordre? Ceux parmi vous qui me connaissez bien sont conscients du fait que depuis 15 ans, je recherche de la Financial Whizzdom (l’art des finances). L’un des premiers principes que j’ai pris de l’auteur de Père Riche Père Pauvre, Robert Kiyosaki, est le fait d’acheter d’abord des actifs (quelque chose qui met de l’argent dans votre poche) avant d’aller vers les passifs (quelque chose qui sort de l’argent de votre poche).

J’aime la façon dont Kiyosaki clarifie cela pour ceux qui veulent polémiquer sur cette «définition» de l’actif et du passif: «si vous arrêtiez de travailler aujourd’hui, vos actifs vont vous nourrir; vos passifs vont vous bouffer». Est-ce plus clair? Les deux biens immobiliers que je viens de mentionner mettaient de l’argent dans nos poches d’une manière ou d’une autre. Et les téléviseurs? Bon…

Il y a eu des moments où je n’ai pas respecté mon credo, mais c’était important d’avoir à l’esprit et la discipline de produire d’abord des actifs et les passifs plus tard par rapport au fait d’avoir une télévision, du moins à mon avis. Définir ses priorités.

Parfois, je regarde avec une stupéfaction totale les jeunes possédants des passifs somptueux, surtout quand c’est un double passif en ce sens qu’ils achètent aussi ces objets à crédit!

 

LE NOËL DE DEMAIN!

Si jamais vous avez l’intention d’être financièrement indépendant – avoir un revenu passif n’excédant pas vos frais de subsistance de sorte que nous n’ayez pas à travailler toute votre vie – je vous assure qu’il vous faudra plus de temps que vous ne l’imaginer et cela vous coûtera plus que vous ne le pensez. Croyez-moi, cela fait plus de 15 ans que je suis dans cette aventure ; je sais de quoi je parle. Après plusieurs entreprises et de nombreux investissements dans plusieurs pays, je suis encore sur le chemin. Je n’y suis pas encore arrivé. Si vous vous serrez un peu la ceinture pendant cette Noël et celles à venir, vous obtiendrez sûrement des ressources de vos actifs pour vous nourrir et vous faire plaisir … pour la vie!

Je n’ai pas l’intention d’être un rabat-joie de la Noël. Je ne suis pas non plus partisan des mouvements Noel Sans Achats ou N’Achetez Rien. Tout ce que je dis, c’est qu’il faut fêter Noël d’une manière qui vous permettra de profiter d’autant de Noëls que le Seigneur vous permettra de vivre en bonne santé fiscale et physique.

Ma famille et moi allons profiter de Noël, donner et recevoir des cadeaux. Cette carte de Noël au début de mon article a été envoyée à nos clients et investisseurs par l’une de nos entreprises familiales, Adeshe Real Estate. Nous sommes sûrs de profiter et de partager Noël … mais en ayant aussi l’avenir à l’esprit. Au moment même où je suis en train d’écrire cet article, j’ai passé une grande partie de cette semaine à être un père au foyer parce que ma chère femme est absente. Elle est aux États-Unis pour conclure quelques marchés immobiliers.

Lorsque j’étais conseiller financier agréé à Investors Group il y a quelques années avec seulement environ un million de dollars en actifs à gérer à l’époque, c’était ahurissant pour moi de voir à la fin qu’il y avait autant de familles avec «plus de mois que d’argent.» Pourtant cette Noel, ‘tout le monde’ va dépenser comme s’il n’y aurait pas de lendemain. Vous ne souhaitez pas qu’à la fin vous vous retrouviez avec plus de vie que d’argent! Alors Définissez vos priorités. Joyeux Noël!

 

Translation: Timothée Zana Ouattara